PPL et LAPL(A)

PPL

La Private Pilot Licence (PPL) est la licence de pilote privé. Vous pouvez, dès l'âge de 17 ans, avoir les prérogatives de commandant de bord sur avion : pas de limitations de distance (pour les vols à l'étranger, il est nécessaire d'avoir l'examen de compétence en langue anglaise), emport de passagers ; bien avant le permis de conduire voiture ! 

Cette licence européenne a remplacé en France le TT (titre de tourisme) qui lui même avait remplacé le "2nd degré", le BB (Brevet de base de pilote d'avion) ayant lui remplacé le "1er degré".

La formation est dispensée par un instructeur qualifié soit dans une école professionnelle agréée soit dans un aéro-club (association loi 1901).

Le statut d'élève-pilote est subordonné à l'obtention d'un certificat d'aptitude physique et mentale de classe II délivré, en France, par un médecin titulaire d'une qualification de médecine aéronautique

Le test

Même s'il n'y a pas d'âge minimum prévu par la réglementation pour commencer la formation, le premier vol seul à bord (solo) ne peut intervenir avant 15 ans révolus.

Avant de se présenter au test pratique, le pilote doit avoir réussi un examen théorique composé de 2 épreuves et 120 questions sous forme de QCM :

Une première épreuve dite en tronc commun d'une durée de 1h15 ;  48 QCM   réparties en quatre thèmes :

  1. réglementation
  2. météorologie
  3. performance humaines (12 questions)
  4. communications (16 questions)

Une seconde épreuve dite spécifique portant sur la catégorie avion d'une durée de 1h55 ; 72 QCM réparties en cinq thèmes

  1. principe du vol
  2. procédures opérationnelles
  3. performances et préparation du vol
  4. connaissance générale de l'aéronef
  5. navigation

Il faut un minimum de 75% de bonnes réponses pour chacune des épreuves.

 

Pour se présenter au test pratique, il faut avoir 17 ans révolus et avoir effectué au minimum 45 heures de vol dont 25 en instruction et 10 en solo supervisé (dont cinq hors du circuit d'aérodrome et un vol de plus de 150 NM avec deux étapes intermédiaires différentes).

Privilèges du PPL : voler sans rémunération (mais partage des frais avec les passagers possible) au-dessus du territoire français et Européen (avec connaissances de l'anglais ou de la langue du pays survolé) sur un avion non exploité à titre onéreux et pour lequel le pilote est qualifié.

Coût

Coût d'un PPL à l'aéro-club Henri Guillaumet : Compter 113 € de l'heure pour un avion école de type DR400-120 en vol solo, et 133  de l'heure pour un vol avec instructeur.

Qualifications supplémentaires (à titre informatif)

La qualification de classe obtenue est dans l'immense majorité des cas celle permettant de voler sur un avion monomoteur à pistons terrestre ou SEP(t) « Single Engine Piston ». Le pilote peut, après le PPL :

  • Obtenir les mentions suivantes liées à la SEP(t) et apposées sur le carnet de vol par un instructeur :
    • Avion à train rentrant (RG Retracting Gear) Possible à l'aéro-club
    • Avion à train classique (TW Tail Wheel)
    • Avion à hélice à pas variable (VP) Possible à l'aéro-club
    • Voltige (figures simples et inversées)
    • Montagne (pour atterrir sur les altisurfaces et altiports)
  • Passer les qualifications de classe (familles d'avion), de type (d'avion), ou autres suivantes :
    • Qualification de classe SEP(h) hydravion
    • MEP (Multi Engine Piston avions multimoteurs à piston)
    • IR (Instrument Rating, c'est-à-dire le vol aux instruments)
    • FI (Flight Instructor instructeur de vol)
    • Vol de nuit (VFR de nuit) Possible à l'aéro-club
    • Qualification propre à certains aérodromes (par exemple Aéroport de La Môle - Saint-Tropez)

Note : A l'aéro-club Henri Guillaumet vous pourrez obtenir les variantes Train rentrant (RG) et Pas variable (VP)

 

 


LAPL

Permet de voler en Europe ( apres obtention du FCL055) sur appareils monomoteurs à pistons de masse maximale certifiés au décollage de 2 000 kg, sans limitation de distance avec 3 passagers*.

Le théorique est le même que celui du PPL(A) et le test en vol ressemble dans la forme à l’actuelle PPL(A).

Les candidats à une LAPL devront démontrer un niveau de connaissances théoriques correspondant aux privilèges octroyés, par le biais d’examens portant sur:

Sujets communs :

  • réglementation
  • performance humaine
  • météorologie
  • communication

Sujets spécifiques portant sur les différentes catégories d’aéronefs

  • principe du vol
  • principe opérationnel
  • performances et préparation du vol
  • connaissance générale de l’aéronef concerné (avion, planeur ,ballon ,hélicoptère)
  • navigation

 

Âge minimum :

  • lâché à partir de 16 ans et examen pratique à partir de 17 ans pour avion et hélicoptère.

Certificat médical obligatoire de classe 2 par un médecin agréé  , avec une validité de 5 ans pour les moins de 40 ans puis de 2 ans passé cet âge.

Formation en vol : 30h d’instructions au vol sur la classe d’appareil qui sera utilisée lors du test en vol, dont 15 heures en double. Six heures en solo supervisé dont au moins trois heures en navigation en campagne.Navigation de 150 km (80 nautiques) au moins et comportant au moins un atterrissage complet sur un aérodrome différent de l'aérodrome de départUn examen pratique avec un examinateur (FE).

Il n’y a pas de renouvellement ou de prorogation pour la LAPL, mais des exigences d’expérience récente pour pouvoir exercer les privilèges de sa licence.

Pour ce faire, il faudra dans les derniers vingt-quatre mois avoir effectué comme pilote au moins douze heures comme commandant de bord avec douze décollages et douze atterrissages, et un vol d’entraînement d'au moins une heure avec un instructeur (FI).

Si ces conditions ne sont pas remplies, il faudra :

  • soit un contrôle de compétence avec un examinateur (FE) ;
  • soit compléter les heures et/ou les décollages et atterrissages manquants en volant en double commande ou en solo sous la supervision d’un instructeur (FI)

*:après expérience de dix heures de vol en tant que PIC.( pilot in command)